Vous êtes sur le site
Votre pays
FacebookTwitterYoutubepinterestGoogle PlusRss

Bruxelles : Jacques Brel y vit encore

À Bruxelles, avenue du Diamant au numéro 138, on lit : Ici est né Jacques Brel (1929-1978). Il a chanté le plat pays, les vieux, la tendresse et la mort. Debout, il a vécu sa vie et le poète vit encore.


Jacques Romain Georges Brel
est donc né à Schaerbeek, avenue du Diamant. Il n’y reste pas longtemps, la famille déménagera plusieurs fois : à Woluwé, à Bruxelles Ville, à Jette. Et à Anderlecht, là où le tram 33 de la chanson "Madeleine" avait son terminus sur le square Henri Rey, à 40 m de la maison. Le tram 33 n’existe plus, bien sûr, mais vous pouvez voir ses cousins au musée du tram.
 

Le père de Jacques Brel, originaire de Zandvoorde, a longtemps travaillé au Congo avant de se marier avec Lisette Van Adorp, une Bruxelloise dynamique et accueillante. Jacques Brel a un grand frère, Pierre, né en 1923. En Belgique, la famille possède une cartonnerie : la cartonnerie Vanneste & Brel, rue Verheyden. C’est là que Jacques va commencer sa vie professionnelle, au service commercial. Tout comme l’école (l’Institut Saint-Louis, rue du Marais, 1941-1946), la vie de bureau ne lui convient pas, il aime le théâtre et passe son temps à écrire des chansons.
 

Jacques Brel rencontre sa femme, Miche dans un mouvement de jeunesse, La Franche Cordée, qui se réunissait alors au Chalet d’Alsace. C’est là que Jacques chante pour la première fois "en public" devant ses amis. Il épouse Miche (Thérèse Michielsen) en 1950 en l’église du Divin Jésus, avenue Houba de Strooper. Le mariage civil a lieu à l’hôtel de ville de Laeken, place Boeckstael. Le couple habite à Molenbeek Saint-Jean et aura trois filles : Chantal (1951-1999), France (1953) et Isabelle (1958).
 

Sur les pas de Brel à Bruxelles

À Bruxelles, Jacques Brel aime fréquenter l'Ancienne Belgique, où il se produit pour la première fois en vedette américaine en 1955, et pour la dernière fois en 1965. Il donnera un gala d’adieu au Palais des Beaux-Arts, et crée son opéra musical "L’homme de la Mancha" au Théâtre Royal de la Monnaie. Côté "stam café", Jacques aime se rendre à La Mort Subite ou à la Taverne du Passage, dans les 
dans les Galeries de la Reine.


Après des débuts ardus à Paris, Jacques Brel se produira partout dans le monde. Il finira sa vie aux Marquises où il repose, depuis 1978, avec Gauguin comme voisin, sur l’île d’Hiva Oa, à Atunoa.


C’est en 2011 que France Brel et sa mère Miche, créent la fondation et les éditions dédiées à Jacques Brel. La fondation Jacques Brel a pour but de gérer le patrimoine de l’artiste et de mettre à la disposition du public de nombreux documents. Les bureaux se trouvent Place de la Vieille Halle aux Blés 11 , au centre de Bruxelles. Les témoignages et les documents enrichissent le parcours audio guidé de la promenade "J'aime l'accent bruxellois".


De nombreux endroits de Bruxelles rendent hommage à l’artiste et portent son nom. Comme la station de métro, l'Auberge de Jeunesse, une allée dans le parc de Wolvendael, une école à Jette, un auditorium sur le campus du CERIA, une avenue à Woluwe-Saint-Lambert. Sans oublier le square Henri Rey, ancien terminus du "tram 33", où les paroles de la chanson "Madeleine" sont gravées dans la pierre.


A lire aussi...

Jacques Brel, site web officiel