Vous êtes sur le site
Votre pays
FacebookTwitterYoutubepinterestInstagramGoogle PlusRss

Série "Les carnets de Basil Jackson"... Retour à Waterloo

 


Revivez les Cent jours qui ont précédé la Bataille de Waterloo en vous plongeant dans les Carnets de Basil Jackson.

Dans le cadre du Bicentenaire de Waterloo, Wallonie-Bruxelles Tourisme présente, en collaboration avec la RTBF et TV Com, une série de 33 vidéos historiques inédites. 50 ans après les affrontements de juin 1815, Basil Jackson revient à Waterloo et y découvre un champ de bataille bien différent de celui qu’il avait connu…


Au travers de souvenirs et d’anecdotes rassemblés dans les carnets du lieutenant-colonel Basil Jackson, mais également avec les nombreuses interventions d’historiens spécialistes de l’époque venant de toute l’Europe, nous vous proposons de revivre les grandes heures qui ont précédé l’importante bataille, mais aussi de mettre un terme aux nombreuses légendes qui circulent encore autour de la morne plaine de Waterloo.

Les carnets de Basil Jackson... Retour à Waterloo

Séquence du 5 mai

*
Séquence du 5 mai

Les carnets de Basil Jackson... Retour à Waterloo

  1. Séquence du 5 mai

    Séquence du 5 mai

    **
  2. Séquence du 28 avril

    Séquence du 28 avril

    **
  3. Séquence du jeudi 5 mars

    Evocation du vol de l’aigle, à savoir la traversée de la France par Napoléon

    **
  4. Séquence du mercredi 4 mars

    Evocation de la rencontre de Laffrey, premier contact de Napoléon avec ses anciennes troupes envoyées par le Roi pour l’arrêter et qui vont changer de camps à sa vue.

    **
  5. Séquence du mardi 3 mars

    Evocation de la réaction à la Cour de Louis XVIII à l’annonce du retour de l’Empereur.

    **
  6. Séquence du lundi 2 mars

    Evocation du débarquement de Golfe Juan

    **
  7. Séquence du vendredi 27 février

    Evocation de l’ambiance dans Bruxelles en juin 1815. Evocation de l’ambiance au Congrès de Vienne.

    **
  8. Séquence du jeudi 26 février

    Auto-présentation du personnage de Basil Jackson, évocation des raisons de la présence de Napoléon sur l’île d’Elbe.

    **
  9. Séquence du 9 mars

    Evocation de la réaction du Congrès de Vienne, apprenant le débarquement de Golfe Juan.

    **
  10. Séquence du 10 mars

    Evocation de la fuite de Louis XVIII à Gand

    **
  11. Séquence du 17 mars

    Pourquoi Napoléon a-t-il voulu entrer, à nouveau, en guerre ? Pourquoi en Belgique.

    **
  12. Séquence du 24 mars

    Napoléon a-t-il voulu négocier avec Blücher et donc rompre l’Alliance scellée au Congrès de Vienne ?

    **
  13. Séquence du 7 avril

    Pourquoi avoir donné le nom de Waterloo, et non celui de Mont St Jean ou de la Belle Alliance à la bataille ?

    **
  14. Séquence du 31 mars

    Pourquoi avoir choisi le site de Mont-Saint-Jean comme champ de bataille ?

    **
  15. Séquence du 14 avril

    Le point sur la véritable histoire de la rencontre de la Belle Alliance entre Blücher et Wellington.

    **
  16. Séquence du 21 avril

    Séquence du 21 avril

    **
  17. Séquence du 19 mai

    **
  18. Séquence du 26 mai

    **
  19. Séquence du 2 juin

    **
  20. Séquence du 9 juin

    **
  21. Séquence du 10 juin

    **
  22. Séquence du 11 juin

    **
  23. Séquence du 12 juin

    **
  24. Séquence du 15 juin

    **
  25. Séquence du 16 juin

    **
  26. Séquence du 19 juin

    **
  27. Séquence du 18 juin

    **
  28. Séquence du 17 juin

    **
  29. Séquence du 22 juin

    **
  30. Séquence du 23 juin

    **
  31. Séquence du 24 juin

    **
  32. Séquence du 25 juin

    **
  33. Séquence du 26 juin

    **
  34. Séquence du 12 mai

    **
  35. Ils aiment la Belgique | Dijnn Saout... Un parfum de Namur

    **

Qui est Basil Jackson ?

Basil Jackson est né en 1795. Il entame sa carrière militaire à Bruxelles en 1814. Polyglotte, il rejoint dès 1815 l’état major de Wellington et se retrouve aux premières loges du combats de Waterloo. Au lendemain de ceux-ci, il est chargé du "nettoyage" du champ de bataille avant de rejoindre Wellington et Blücher dans leur conquête de Paris. Il séjournera ensuite trois ans à Sainte-Hélène pour surveiller l’Empereur prisonnier. Il mènera ensuite une carrière académique remarquée et décédera en 1889 à l’âge de 94 ans. Il était à l’époque le dernier survivant parmi les officiers ayant participé à la bataille de Waterloo et le dernier témoin de la vie de l’Empereur à Saint-Hélène.