Vous êtes sur le site
Votre pays
FacebookTwitterYoutubepinterestGoogle PlusRss

Simenon : Liège est dans tous ses romans


Géorges Simenon est considéré comme un grand écrivain du XXe siècle. Liège, sa ville natale, transparaît dans la plupart des romans du père de Maigret.

Georges Simenon est officiellement né le 12 février 1903, Rue Léopold à Liège, au numéro 24. Officiellement car la légende veut qu’il soit né le 13 février à 0h10, mais déclaré le 12 par sa mère superstitieuse. Georges Simenon est donc né à deux pas de la  Place Saint-Lambert.
 

Déjà à 12 ans, alors qu’il fréquente le collège Saint-Servais, rue Saint-Gilles, George Simenon sait qu’il veut écrire des romans. Plus tard, il fait ses débuts de journaliste à la Gazette de Liège où il rédige des billets. Simenon est un auteur prolixe à qui on doit 193 romans, 158 nouvelles, plusieurs autobiographies. Il écrit également de nombreux ouvrages sous le couvert de 27 pseudonymes différents.
 

Juste à côté de la Place Saint-Lambert, rendez-vous derrière l’ Hôtel de Ville (la Violette) où se trouve la statue de Simenon. Assis sur son banc, le fumeur de pipe invite les passants à s’asseoir un instant à ses côtés. Quelques pas encore le long de la  promenade guidée, et vous voilà Place du Marché, où le nom d’Arnold Maigret est inscrit sur le mémorial de la  guerre 14-18. Si Maigret (1931), commissaire parisien, est le plus connu des personnages de l’écrivain liégeois, et si les romans se déroulent partout dans le monde, dans son œuvre les références de Simenon à sa ville natale sont omniprésentes. Le commissaire Maigret lui-même possède quelques ressemblances avec l’auteur : fumeur de pipe, amateur de bonne chère, appréciant l’ambiance des bistrots, …
 

En traversant la Meuse par le Pont des Arches, vous voilà devant l’église Saint-Pholien, en Outremeuse. Sans aucun doute un des titres les plus connus de Georges Simenon. L’histoire du "Pendu de Saint-Pholien" est inspirée d’un fait divers réel (1922) qu’il a relaté dans La Gazette de Liège. "La Danseuse du Gai-Moulin", et "Les Trois Crimes de mes amis" sont également des ouvrages "liégeois".
 

La "République Libre d’Outremeuse" est le quartier de Liège où la présence de Georges Simenon est la plus marquée. A commencer par la Place du Congrès où se trouve le buste de l’auteur, et la désormais Rue Georges Simenon, à côté de la Place de l’Yser où se trouve l’ Auberge de Jeunesse qui porte son nom. C’est là qu’un dimanche sur deux, le petit Georges regardait son père faire les exercices de la garde civique. Au moment du service militaire, le milicien Simenon n’ira pas bien loin : il sera caserné Boulevard de la Constitution. Et, pour les réunions entre artistes, ce sera à "La Caque", dans l’Impasse de la Houpe, pas très loin des berges de la Meuse et du Quai des Tanneurs.
 

En suivant les quais, vous arrivez au Quai de Gaulle qui s’appelait Quai des Pêcheurs à l’époque. Et où Simenon a amarré son yacht "l’Ostrogoth". C’est à son bord que Simenon aurait écrit son premier Maigret. Au bout du Quai de Gaule, franchissez la Passerelle pour quitter Outremeuse. Un pont que l’on n’emprunte qu’à pied, et que Simenon a certainement franchi plus d’une fois, tout comme les liégeois aujourd’hui encore. Vous arrivez ainsi à la Collégiale Saint-Denis où la famille assistait à la messe "chic" de 10 heures et demie.
 

A lire également ...

Liège sur les traces de Siménon

Liège City Pass 48h visites incontournables à 16€ pp

Siménon, Wikipedia