Vous êtes sur le site
Votre pays
FacebookTwitterYoutubepinterestGoogle PlusRss

Stromae, petit prince de Bruxelles


Stromae, c’est juste un nom de scène. En vrai, il s’appelle Paul Van Haver. Un gamin de Bruxelles, né le 12 mars 1985 d’un père rwandais et d’une mère belge.


À l’ombre de Laeken

Avec sa mère et ses trois frères et sœurs, Paul Van Haven grandit dans le quartier de Laeken, rue Stéphanie. Un quartier riche en attractions, qui se trouve juste à côté du Parc Royal de Laeken, là où se situent le château et les serres royales. Il prend le bus 53 pour aller à l’école, à Jette. Il rêve alors de devenir chauffeur de bus.

 

Il joue au basket, jusqu’à ses 18 ans, au club Excelsior à Bockstael, avec Grégory le fils de « Mamy Beignet ». Il faut dire qu’avec son physique longiligne et sa grande taille, il a des atouts comme basketteur. Après des primaires à Laeken, il poursuit ses études à l’Institut du Sacré Cœur de Jette. Il les continuera ensuite à Godinne, près de Namur où il est en pension.
 

Paul devient Stromae

Côté musique, tout commence à 11 ans, à l’Académie de musique de Jette. C’est sa maman qui le pousse, comme ses frères et sœurs, à toucher à tout et aussi à la musique. Les cours à l’Académie se prennent donc en famille. Paul chante et joue de la batterie, il a 11 ans. Avec la chorale il donnera son premier "spectacle" à 13 ans.


Et un peu à la fois, Stromae va naître. Paul va d’abord s’appeler "Opmaestro" et tenter le rap. Mais "Opmaestro" ressemble trop au pseudo d’un autre artiste. Alors "Opmaestro" se transforme en Stromae, (ou Maestro en verlan). Paul-Stromae a 18 ans quand il forme le groupe Suspicion avec un autre rappeur, J.E.D.I. qui quittera le groupe après un seul titre : "Faut que t’arrête le rap".


C’est le début de la carrière solo pour Stromae. Il fera des études à l’INRACI et réalisera un premier opus de quatre titres. Il signe chez Because Music et Kilomaître tout en diffusant sur son site internet des vidéos, ses "leçons". Chaque rendez-vous est un moment passé avec "Stromae à la prod’" sur le thème d’une de ses chansons : il est sur scène, en gondole à Venise, Place Louise, en studio, ….En fait, dans ces vidéos, Stromae partage son univers avec les internautes.


C’est lors d’un stage chez NRJ à Bruxelles qu’il sera programmé sur antenne. Pour la première fois "Alors on danse" passe à la radio. La suite c’est un succès grandissant, une Victoire de la Musique en 2011, trois Victoires de la Musique en 2014, et une présence dans tous les grands événements musicaux en plus de ses concerts.
 

La Place Louise, aire de lancement internationale

Son premier album, "Cheese" en 2010 sera un succès récompensé par une première Victoire de la Musique en 2011. Stromae est partout, avec son sourire, ses polos colorés garnis de formes géométriques et rehaussés d’un nœud papillon. Il surfe sur sa belgitude et sa musique universelle parle de tout sans tabou. Et s’il est vrai qu’il est souvent comparé à Jacques Brel , le personnage a sa personnalité et ne se prend pas vraiment au sérieux.


Son génie du marketing va se manifester pleinement dans la mise en scène de son clip pour "Formidable", tourné Place Louise pour le lancement de son album "Racine carrée". Où, soit disant complètement ivre, il tourne en caméra cachée à l’arrêt du tram, au milieu des badauds. Ce qui fera le buzz ? L’interpellation par deux policiers, très tolérants envers le jeune artiste déjà connu dans la capitale. Le scénario se répétera au Canada, dans le métro à Montréal. Toutes ses apparitions publiques sont ainsi soigneusement mises en scène et le public ne sait jamais vraiment ce qui l’attend.
 

Voir également
 

Stromae, site web officiel

Festival Les Ardentes, Juillet 2014, Liège

Festival Les Francofolies de Spa, Juillet 2014

Stromae, Wikipedia