Vous êtes sur le site
Votre pays
FacebookTwitterYoutubepinterestGoogle PlusRss

Ajouter cette page à votre brochure virtuelleImprimerEmail
Visite : Monument, Patrimoine Architectural

Place Royale de Bruxelles

Place Royale de Bruxelles
© WBT - J.P. Remy

La place Royale, dont les origines se remontent au XVIII, est la porte d’entrée du quartier des musées de Bruxelles.


Au centre de la place trône la statue équestre de Godefroid de Bouillon qui depuis 1848 remplace l'Arbre de la Liberté, planté par les révolutionnaires français en 1794 en lieu et place de la statue de Charles de Lorraine.

Cette place marquée par son architecture symétrique est un exemple typique du style Louis XVI, quelque peu sévère du néo-classicisme du XVIIIè s. Un style qui succéda au style baroque. En étant fermée sur l'extérieur, la cour rectangulaire permettait de grands déploiements de cortèges et aux équipages de la cour de circuler facilement. Après s'être appelée place de la Cour, place de Lorraine, place Impériale, elle prit le nom de place Royale bien qu'aucun roi n'y ait jamais habité.


Située au carrefour de la rue Royale et la rue Montagne de la Cour, elle vous ouvre les portes du Mont des Arts et ses musées, tels que le mim Musée des Instruments de Musique, aménagé dans le célèbre bâtiment Old England de style Art Nouveau, et les Musées royaux des Beaux Arts, dont le Musée Magritte Museum consacré à l'œuvre du maître du surréalisme René Magritte.


Découvertes Royales

Entre la place des Palais et la place Royale, vous attend un musée dédié à l’histoire de la Belgique, le BELvue. Ce dernier est installé dans un ancien hôtel du XIIIe siècle, à côté du Palais Royal que vous pouvez visiter gratuitement chaque été.

Le musée BELvue vous offre également un accès privilégié au site archéologique du Coudenberg, où vous profiterez d'une visite insolite le long d’un parcours souterrain à la découverte de l'ancien Palais de Charles Quint.




Localisation

Localisation

A l'attention des professionnels du tourisme en Wallonie et à Bruxelles