Vous êtes sur le site
Votre pays
FacebookTwitterYoutubepinterestGoogle PlusRss

Ajouter cette page à votre brochure virtuelleImprimerEmail

Véritable "samedi noir de la friture", le 17 juillet 2010 restera maudit à jamais par les amateurs de frites.

Cette année-là, la Foire du Midi qui commence répand une mauvaise odeur d'arachide, de colza ou de palme. Lâchant le blanc de bœuf, de nombreuses échoppes à frites ont choisi les huiles végétales !

Or la graisse bovine, fruit fameux du savoir-faire national, donne à la frite belge son goût divin, sa couleur de soleil et son croquant incomparable.

Mais le symbole est important. Déjà de plus en plus de snacks bruxellois se sont tourné vers les huiles végétales.

Dommage. La mondialisation s'avère enrichissante quand elle engendre des métissages. Au Tabora, Mohamed et son frère l'ont bien compris et fabriquent eux-mêmes leur graisse halal.


"Nous avons opté pour le veau, car sa viande est moins grasse. En somme, nous faisons également des frites light !" lâchent-ils.

Tabora désignait un centre de négoce africain où les cultures du monde s'entremêlaient. Au centre-ville, le Tabora perpétue la tradition.


© Textes originaux : Julien Thomas

Tous ces renseignements, plus de textes, plus de photos, un positionnement des friteries, des fiches techniques, un dictionnaire de la frite, vous trouverez tout ça en long et en détails dans l'application Top49 Fritkots Bruxelleséditée par la société Blablapps.

L'application permet également à tout moment de savoir quels fritkots sont ouverts ou fermés, ce qui est d'une grande aide gourmande.


Renseignez-vous


Localisation

Localisation

A l'attention des professionnels du tourisme en Wallonie et à Bruxelles