Vous êtes sur le site
Votre pays
FacebookTwitterYoutubepinterestGoogle PlusRss

Ajouter cette page à votre brochure virtuelleImprimerEmail

Une clientèle de plus en plus casanière, de moins en moins de fritkots. Face à ses deux constats, Eric brandit "la" solution.

Le proprio du fritkot Bompa en est persuadé, l'avenir des bonnes vieilles frites rissolées à la graisse de bœuf passe par les nouvelles technologies.

La pomme de terre sera "2.0" ou ne sera pas. Internet doit permettre au public de localiser les "vrais" fritkots.
Et n'allez surtout pas les assimiler aux snacks devant Eric. L'énergique quadragénaire insiste : la frite, c'est une profession à part. "Un métier d'artiste !" ajoute-t-il.

Constatant le succès des réseaux sociaux, il inscrit le "fritkot Bompa" sur Facebook. Et poste quelques photos de fricadelles, plus sa devise : "Believe in yourself".


Avec succès puisqu'il obtient actuellement 297 amis et un article de la gazette de la VUB, l'université voisine.

Galvanisé, il crée son site Internet. En un clic, les clients découvrent ses horaires, son menu et quelques chansons sur les frites !


© Textes originaux : Julien Thomas

Tous ces renseignements, plus de textes, plus de photos, un positionnement des friteries, des fiches techniques, un dictionnaire de la frite, vous trouverez tout ça en long et en détails dans l'application Top49 Fritkots Bruxelleséditée par la société Blablapps.

L'application permet également à tout moment de savoir quels fritkots sont ouverts ou fermés, ce qui est d'une grande aide gourmande.


Renseignez-vous


Localisation

Localisation

A l'attention des professionnels du tourisme en Wallonie et à Bruxelles